Sur la route du mythe : la vallée sacrée

Situé sur la route de la citée perdue la plus célèbre du monde, la vallée sacrée fut le vrai cœur économique du royaume Inca. Agriculture, forteresses, temples, ici cette civilisation laisse entrevoir sa vie quelques siècle en arrière, au rythme du río Urubamba, le fleuve serpent.

En route pour la Valle sagrado

Saqsayhuaman

Entrée : Boleto Integral seulement
Premier site que nous visitons, le site de Saqsayhuaman surplombe la ville de Cuzco à 3 700md’altitude. Il ne fait pas partie de la vallée sacré mais reste un des bâtiments principaux à visiter en dehors de Cuzco. Il est la tête du plan originel de la ville puma. Si l’on ne voit aujourd’hui que les fondations (en fait les pierres les plus lourdes que les espagnols n’ont pu transporter pour construire leurs églises et demeures) et environ 20% du site originel, on imagine mal l’ampleur que devait avoir ce temple-forteresse avant la colonisation !

Construit par le neuvième empereur Inca Pachacútec, au milieu du XVe siècle suite à l’attaque de la ville, le site est sacré et les premières traces d’activité humaine datent de plus de 1000 ans. Les remparts, formant les dents du Puma ont la particularité d’être en zigzag afin d’exposer les flancs de l’ennemi. Certaines pierres pèsent plus de 300 tonnes ! Il se joua ici l’un des derniers épisodes de la conquête du Pérou en 1536 avec le soulèvement de Manco Inca qui failli sonner la fin de l’armée de Pizarro.

Pour les touristes que nous sommes c’est un lieu vraiment impressionnant qui dévoilent l’ingéniosité des architectes Incas et la mégalomanie de leurs chefs. Une visite incontournable !

Pisac

Entrée : Boleto Integral seulement Architecture

Le site archéologique de Pisac est une véritable forteresse à flanc de falaise. Si les agences vous propose des visites pour à peu près tout ce qu’il y a à voir, nous vous déconseillons fortement de le faire pour celui-ci. Vous ne verrez qu’un tout petit bout de l’immense complexe pendant un arrêt d’une vingtaine de minute à peine. Prévoyez toute la journée pour en faire le tour, vous arrêter dans le village et son très beau marché.

Sous ses allures de forteresse imprenable, Pisac est en fait constitué de multiples terrasses agricoles apprivoisant les flancs de la montagne et reliées par un complexe mais efficace système d’irrigation. Au cœur, plusieurs temples et un site sacrificiel. Au sommet, le cimetière de Tankanamarca, une montagne trouée de tombes anciennes, pour la plupart pillées par des Harqueros (pilleurs de tombes).

Pour y aller nous prenons un colectivo de Cuzco. Le village est situé à une heure et il faut passer un petit col. L’avantage du colectivo est que vous êtes brassé aux locaux et l’on peut parler espagnol, car dans les hôtels et musées, les gringos sont accueillis quasiment toujours en anglais ce qui donne parfois lieu à des échanges cocasses.

Arrivé dans le village nous profitons du beaux marché avant de nous diriger vers l’entrée du site. Si on a réussi à jouer avec la météo pendant quasiment tout notre séjour à Cuzco, la pluie ne nous lâchera pas de la journée… L’ascension est comme souvent droit dans le pentu et malgré la petite taille des péruviens, les marches sont hautes et ils faut en monter quelques-unes pour faire le tour du site ! Malgré le temps exécrable, le site est superbe et vertigineux et au final nous croisons très peu de personnes qui en font le tour à pieds.

Subjugué, mais transis de froid par une journée de pluie à notre retour, nous nous réchauffons autour d’une raclette andine au restaurant très français Le Buffet Francés !

Moray

Entrée : Boleto Integral ou Parcial

Un édifice étonnant qui parait tout droit sorti d’un épisode d’X-Files. Pourtant le complexe de Moray, composé d’énormes cercles creusés en amphithéâtres, avait une fonction bien plus étonnante. A chaque étage de terrasse, un micro climat particulier permettaient au Incas de trouve les conditions optimales de chaque culture.

Ce centre de recherche agronomique prouvent encore une fois la force de l’ingénierie Incas et la maitrise de leur environnement.

Las Salineras de Maras

Entrée : 10 Sol

Sur les hauteurs de la vallée Urubamba, se trouve un site étonnant et encore en activité aujourd’hui, les Salineras de Maras. Les multiples terrasses forment un ensemble lumineux de 3 900 bassins de sel cristallisé dont la blancheur pique les yeux. Les plus anciens bassins semblent dater d’une période antécédent au règne Inca.

Ruines d’Ollantaytambo

Entrée : Boleto Integral ou Parcial

Après Pisac c’est encore en bus colectivo que nous partons à la découverte de ce site essentiel dans la résistance Inca à l’invasion espagnol. Après la défaite Saqsayhuaman, Inca trouve refuge à Ollantaytambo. Hernando Pizzaro (frère de Francisco) mène l’attaque avec 70 cavaliers mais se casse les dents sous la pluie de flèches et de rochers. Ingénieux les Incas ont aussi inondé la plaine à l’aide de leurs systèmes d’irrigation ralentissant considérablement l’avancée des chevaux dans la boue. La victoire est éphémère et les espagnols reviennent quatre fois plus nombreux obligeant les Incas à la fuite vers la forêt et le fort de Vilcabamba.

Moins étalée que Pisac son rôle est plus militaire. Surplombant la vallée, le site est un vrai verrou stratégique et impressionne par sa verticalité. Pour ne pas passer à côté de son histoire et de ses secrets, nous avons partagé une guide avec un couple argentin et ne l’avons pas regretté.

C’est un site riche, à la fois forteresse militaire, religieux concentrant des moyens agricoles importants dans une vallée particulièrement riche.

Entre midi et deux nous avons réussi à éviter le flot de touristes, mais à peine la visite finie, la pluie battante nous pousse vers le marché couvert. Toujours plein de couleurs, de fruits de senteurs et d’étoffes, des regards un peu étonnés se posent sur nous. Quitte à attendre la fin de l’averse, on file a l’étage des cuisines et on déguste un copieux Lomo Saltado avant de rentrer tranquillement à Cuzsco et préparer notre périple vers le prestigieux Machu Picchu…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.